RAMBUTEAU

 

D’abord à la surface
Ne pas voir les mensonges
L’amour première classe
Le fauteuil qui s’allonge
Au son des basses
Qui jouent quand je songe
Te voilà qui plonge

Pris dans la glace
Gelés en plein effort
Une statue à la place
De la chaleur des corps
Les années qui passent
Ont tout fait sans effort
Et j’ai laissé ma place

Je voudrais te chercher
Mais tu dois te trouver
Au soleil ton ombre s’est perdue

Le coeur un peu perché
Et nos corps éprouvés
Au soleil les nuit blanches ont fondu

Laissons parler les gens
Leur silence vaut de l’or
Les faux cils du temps
Ont battu bien trop fort
Dans le tambour battant
Nos corps qui s’essorent
Et qui sèchent au vent

Plus rien dans la glace
Plus rien dans le décor
La statue sur la place
Se penche et se tord
Dans mon appartement
J’ai remplacé ton corps
Et rambuteau s’endort

Je voudrais te chercher
Mais tu dois te trouver
Au soleil ton ombre s’est perdue

Le coeur un peu perché
Et nos corps éprouvés
Au soleil les nuit blanches ont fondu

 

Menu Title